Volume de recherche faible sur AdWords : Comment contourner le problème ?
5 (100%) 2 votes

Comment obtenir des résultats sur Adwords avec un volume de recherche faible ?

Le problème de volume de recherche faible est couramment rencontré par les annonceurs qui désirent réaliser des campagnes de mots-clés très ciblées ou longue traîne sur Google Adwords. Beaucoup estiment que leur campagne n’est pas pertinente et qu’elle nécessite un ajustement. Néanmoins, plusieurs solutions existent pour obtenir un trafic qualifié avec des mots-clés moins populaires. Voici quelques astuces pour optimiser votre stratégie de référencement payant.

Pourquoi le volume de recherche est-il important ?

Le volume de recherche est une estimation du trafic mensuel généré par une requête donnée. Ce chiffre est très important dans le cadre des campagnes Adwords dans la mesure où plus le nombre de recherches sur un mot-clé est élevé, plus le trafic vers le site de l’annonceur sera dense. D’autre part, vous utilisez peut-être des termes qui vous semblent parfaitement décrire votre activité mais qui ne sont pas du tout ceux employés par votre cible. Dans ce contexte, le volume de recherche vous permet de savoir si les mots-clés que vous avez choisis sont réellement adaptés à votre marché. Par conséquent, le volume de recherche faible est relatif aux mots clés générants peu de volume de recherche.

Toutefois, le volume de recherche devrait toujours être mis en perspective avec l’indice de concurrence des mots-clés. Ainsi, si une expression génère beaucoup de trafic et peu de concurrence, elle nécessitera peu de budget et générera un ROI (retour sur investissement) plus important. En règle générale, les mots-clés les plus fréquents et utilisés par une majorité d’internautes sont plus concurrentiels. C’est pourquoi de nombreux annonceurs préfèrent miser sur des mots-clés moins coûteux, au risque d’obtenir un trafic plus faible, mais aussi plus qualifié.

Cette stratégie présente des limites. Certains mots-clés ne génèrent que très peu de trafic (moins de 100 visiteurs/mois). Vos campagnes publicitaires peuvent alors sembler inefficaces. Plusieurs techniques fiables permettent de corriger le tir.

Comment connaître le volume de recherche d’un mot-clé ?

Le meilleur moyen d’avoir accès à cette information est d’utiliser l’outil de planification des mots-clés (Keyword planner). En tant que client Adwords, vous avez accès à cet outil particulièrement utile pour choisir des expressions pertinentes. Il existe également des outils payants, comme SEMrush ou Yooda Insight Keyword Suggest.

Que faire si Google désactive des mots-clés à faible trafic ?

Si Google considère que certains mots-clés utilisés ne sont pas pertinents, il est possible que ces derniers soient temporairement désactivés. Cela n’a pas d’incidence sur votre budget. En revanche, vos annonces ne seront plus diffusées sur les requêtes concernées, entraînant une perte de visibilité.

Vérifiez la conformité technique et sémantique de vos annonces

Le premier réflexe en cas de manque de performance et de trafic faible est de vérifier que vous avez correctement paramétré vos campagnes Adwords. Voici les principaux points à contrôler :

  • Le tracking de conversion a-t-il bien été implémenté ?
  • Vos campagnes ont-elle bien été segmentées par type de produits ou catégories ?
  • Avez-vous choisi l’option de campagne limitée par le budget ? (si oui, vous gagnerez peut-être à baisser légèrement vos enchères pour éviter de consommer trop rapidement votre budget).

Une fois que vous avez répondu à ses questions, vous pouvez mettre en œuvre différentes solutions pour rentabiliser vos requêtes à faible trafic.

images dans adwords

Solution 1 : utiliser les requêtes larges

Il n’est pas question de modifier votre stratégie longue traîne en enchérissant sur un ou deux mots-clés à fort trafic et très concurrentiels. Vous risqueriez de dépenser tout votre budget en seulement quelques jours. En revanche, vous pouvez essayer d’utiliser les options de correspondance de mots-clés dans Google Adwords. Si vous utilisez le ciblage « expression exacte », il est possible que le trafic obtenu soit trop bas.
Les requêtes large permettent d’inclure les recherches avec des faute d’orthographe et des synonymes. Elles peuvent donc générer davantage de visites. D’autre part, elles vous permettent d’être visible sur des requêtes potentiellement importantes pour votre activité et auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Attention, si vous utilisez le ciblage large, pensez à exclure les mots-clés qui ne correspondent pas à votre domaine d’activité pour optimiser les performances de vos campagnes. Il est très difficile d’avoir une vision exhaustive des mots-clés à exclure, surtout en début de campagne. Analysez les requêtes saisies par les internautes dans vos rapports d’analyse pour savoir quels sont les expressions qui ne correspondent pas à votre domaine.

Solution 2 : Rechercher de nouvelles pistes avec le remarketing Adwords (RLSA)

Les petites entreprises ou les sociétés qui ont mis sur le marché un produit de niche ou novateur sont plus souvent confrontées à un volume de recherche faible lorsqu’elles effectuent une campagne de référencement payant. Une bonne alternative consiste à utiliser des leviers différents, comme les listes de remarketing dans Adwords. Le principe est simple : au lieu de diffuser vos annonces auprès de parfaits inconnus, vous utilisez vos propres listes de remarketing ciblées pour toucher des personnes ayant déjà effectué une recherche sur votre site sans convertir. Bien sûr, vous pouvez personnaliser et paramétrer vos annonces pour créer des messages incitatifs, en intégrant un code promotionnel, par exemple.

Comment les RLSA peuvent-elle générer davantage de volume de recherche ?

La stratégie d’entonnoir consiste à tester le marché et à sélectionner des contacts potentiellement intéressés par vos produits en utilisant en début de campagne des requêtes plus larges et usuelles, liées à votre produit ou votre activité. Lors de cette première phase, vous pourrez constituer vos listes de remarketing en ne conservant que les contacts susceptibles de convertir. Progressivement, vous pourrez cibler davantage vos annonces et les mots-clés utilisés afin que ces derniers se rapprochent davantage de vos offres.
Par exemple, si votre société est spécialisée dans la conception de tests ADN pour animaux domestiques, vous pouvez commencer par vous positionner sur les produits vétérinaires avant d’utiliser des requêtes plus ciblées.

Solution 3 : Optimiser ses annonces avec l’outil d’insertion de mots clés

Si vous obtenez un trafic anormalement bas, le problème ne provient peut-être pas des mots-clés utilisés mais plutôt de vos annonces textuelles. Pour en avoir la confirmation, évaluez le rapport entre le taux d’affichage et le nombre de clic généré par vos campagnes. Vous saurez alors où se situe le problème. L’idée étant alors de contourner ce problème de volume de recherche faible.

S’il existe une divergence entre les requêtes sur lesquelles vous souhaitez vous positionner et les mots-clés utilisés dans vos annonces, vous devrez optimiser vos textes pour obtenir une meilleure correspondance. À cette fin, l’outil d’insertion de mots-clés proposé par Google s’affirme très utile. Celui-ci place automatiquement les mots clés saisis par les utilisateurs dans le corps de texte de vos annonces. Ainsi, la correspondance entre la requête saisie par l’usager et votre annonce est (presque) parfaite !

Si, en dépit de vos efforts et après avoir eu recours aux 3 techniques présentées dans cet article, vous n’avez pas obtenu de résultats probants, n’hésitez pas à faire appel à un expert AdWords !

Vous recherchez un véritable Expert AdWords ?

Articles Recommandés
Clics SMS AdWordsAchat de trafic