Comment éviter un désastre SEO suite une refonte graphique ou une migration ?
5 (100%) 2 votes

Evitez le désastre SEO suite une refonte graphique ou une migration

Modifier son site web pour le rendre plus attrayant et/ou performant est une démarche qui a (beaucoup) de sens ! Vos clients peuvent se lasser de votre site web si celui-ci n’évolue pas et ne correspond pas aux standards fonctionnels. Dans ce cadre, vous pouvez envisager une refonte graphique ou une migration de votre site. Dans le premier cas de figure, seuls les éléments visuels sont modifiés (les URL du site ne bougent pas). Dans le second cas, il s’agit de déplacer le site (transfert d’hébergeur, par exemple). L’opération peut également nécessiter un changement d’URL du domaine (passage d’un .fr à un .com). Réaliser la refonte graphique ou le transfert d’un site est un chantier important et parfois anxiogène. Si ces opérations sont souvent réalisées pour le meilleur, elles peuvent avoir de lourdes conséquences, notamment sur les performances SEO de votre site, lorsqu’elles ne sont pas maîtrisées.

Refonte graphique : les bonnes pratiques

La refonte graphique comprend la modification visuelle de votre site, ainsi que son ergonomie. Les risques en SEO sont corrélés à la nature des changements effectués. Bien sûr, changer une couleur d’aplat ou ajouter des images à vos fiches produits ne vont pas impacter votre positionnement dans Google. Mais attention : à partir du moment où la navigation de votre site est modifiée et lorsque vos fichiers (y compris les fichiers CSS) sont lourdement modifiés, vous courez le risque de perdre votre positionnement dans les pages de résultats de recherche… si vous ne respectez pas quelques règles.

Lancez un audit avant de modifier votre site

Ce conseil est également valable avant un transfert de domaine ou d’hébergement. Vous devez savoir avec exactitude de quelle manière votre site est considéré et classé par Google avant de modifier celui-ci. Dupliquez également les fichiers actuels de votre site afin de les sauvegarder. De cette manière, si vous constatez une baisse de trafic ou de positionnement importante sur une page donnée, vous pourrez plus facilement analyser la source d’un éventuel problème SEO.

Conservez vos acquis

Vous avez réussi à comptabiliser un grand nombre de backlinks sur une page ou à produire des contenus de qualité, relayés sur les réseaux sociaux ? Il serait dommage de perdre le fruit de votre labeur. Vérifiez que tous les éléments d’optimisation « on-page » restent bien présents sur vos nouvelles pages : balise title, metadescription.

Notez que l’architecture de votre site web doit toujours répondre à des enjeux d’intelligibilité et de cohérence. Plus les utilisateurs peuvent trouver facilement l’information qu’ils recherchent sur votre site, plus vos chances de succès seront grandes. Avant de casser la structure actuelle de votre site, évaluez vos points forts et vos points faibles afin de prioriser vos actions.

Faites la part entre le design et l’aspect fonctionnel de votre site. Certains choix technologiques sont à proscrire si vous désirez que votre site soit encore visible sur la toile. Les animations flash et les images en haute résolution sont peut-être attractives d’un point de vue visuel, mais elles entraînent des difficultés d’indexation et peuvent ralentir votre site. Votre SEO peut s’en trouver pénalisé. De même, supprimer du contenu pour améliorer le design de votre site est une très mauvaise idée si vous souhaitez pérenniser votre stratégie de référencement naturel.

Desastre SEO après refonte

La Check list des actions indispensables

Réaliser le transfert d’un site web nécessite une surveillance particulière en amont des opérations techniques, mais également après le transfert du site sur un nouveau CMS/hébergeur/domaine.

Avant le transfert

– Définissez vos objectifs : rédigez un cahier des charges visant à définir clairement vos attentes. La plupart des éditeurs de sites décident de migrer ou transférer leur site pour améliorer sa vitesse de chargement ou pour trouver un hébergement plus en phase avec leur trafic.
– Réalisez un plan de site complet et dessinez l’arborescence de votre site actuel. Celle-ci doit vous permettre d’éviter les oublis, notamment si votre site contient un important volume de données.
– En cas de changement d’URL, des redirections 301 doivent être mises en place. Vérifiez que chaque page est bien redirigée en utilisant un outil d’exploration des pages 404.

Après le transfert

L’un des premiers réflexes à adopter si votre site a été transféré est de vérifier la cohérence entre vos anciennes pages et vos nouvelles URL. Si votre site contient un important volume de pages, effectuer une vérification manuelle pourra être une étape très contraignante. Vous pouvez utiliser des outils de comparaison d’URL, comme un crawler de site (Xenu, LinkExaminer, etc.)

Réalisez un audit de référencement afin de vérifier que le niveau d’optimisation de vos pages n’a pas été dégradé. Utilisez Google Search Console pour détecter d’éventuelles erreurs d’exploration. N’oubliez pas de soumettre votre nouveau sitemap au format XML.

Ne paniquez pas ! N’oubliez pas qu’une perte (transitoire) de visibilité est monnaie courante après un important changement, telle qu’une refonte design ou une migration. Il faut laisser le temps aux robots d’indexation de Google d’analyser toutes vos pages. Une fois que vous serez certain que vos nouvelles pages ont été prises en compte par les moteurs de recherche, vous pourrez repartir sur de bonnes bases pour améliorer votre stratégie SEO.

Vous recherchez un véritable Expert SEO ?

Articles Recommandés
SEO 2018Optimisation SEO Shopify