Comment améliorer son score sur Google PageSpeed Insights ?
5 (100%) 3 votes

Améliorer son score sur Google PageSpeed Insights

La vitesse de chargement des pages est devenue l’un des critères fondamentaux utilisés par Google pour établir son classement. Avec l’avènement du mobile et les efforts déployés par le moteur de recherche pour offrir une plus grande qualité de service aux mobinautes, les éditeurs de sites n’ont plus le choix : ils doivent à tout prix proposer le site le plus rapide possible à leurs usagers pour améliorer leur référencement. À cette fin, Google a développé un outil permettant de tester la vitesse de chargement de son site, page après page : Google PageSpeed Insights. Si vous avez déjà eu l’opportunité de tester cet outil, vous avez sûrement remarqué qu’il n’est pas facile d’obtenir un excellent score ! Cependant, en suivant les recommandations de votre expert SEO préféré, vous devriez rapidement vous approcher des 100% !

Quelques ajustements techniques et SEO

Bien souvent, les sites trop lents sont freinés par quelques écueils techniques faciles à résoudre. En premier lieu, pensez à tester la vitesse du serveur DNS (Domain Named Service) que vous utilisez. Le serveur DNS sert à faire correspondre un nom de domaine avec des adresses IP. Si celui-ci est géré par votre hébergeur, n’hésitez pas à effectuer un comparatif pour trouver le plus rapide et le plus adapté à votre site. Il existe de nombreux outils gratuits permettant de tester le temps de réponse des DNS, comme NameBench. Si vous ne parvenez pas à faire un choix, vous pouvez opter pour Google Public DNS, qui est considéré comme l’un des plus rapides. Comble de l’ironie, certains outils proposés par Google sont susceptibles de ralentir votre site… Les scripts de Google Analytics peuvent augmenter le temps de chargement de vos pages. Pour pallier cet inconvénient, il est possible d’externaliser vos scripts dans un fichier JavaScript et de placer des appels en fin de page. Le même procédé peut être utilisé pour isoler les Google Web Fonts dans un fichier externe.

Ameliorer vitesse Google Page Speed

Compressez les scripts !

De plus en plus de sites utilisent des designs et des fonctionnalités complexes, qui alourdissent considérablement le code source. Pour éviter de vous retrouver avec des fichiers JavaScript ou CSS trop volumineux, vous pouvez avoir recours à un outil de compression. Si vous utilisez le CMS WordPress, vous pouvez installer le plug’in Better WordPress Minify ou WP Rocket. Attention, ce type d’outil nécessite d’être paramétré minutieusement : le niveau de compression doit être réglé de manière à ne pas altérer le fonctionnement de votre site. N’hésitez pas à réaliser plusieurs tests sur google pagespeed pour trouver le bon équilibre entre compression et fonctionnalités. Vous pouvez également compresser vous-même votre code. Parfois, il suffit simplement d’alléger les scripts en corrigeant quelques erreurs de syntaxe. Pour vérifier la conformité de votre Javascript, utilisez l’outil JavaScriptLint. Pour les CSS, vous pouvez utiliser CSS Validator. Enfin, n’oubliez pas d’activer la compression GZip au niveau du fichier htaccess placé à la racine de votre site. Si vous ne savez pas de quelle manière procéder, n’hésitez pas à demander conseil à un expert SEO.

Limitez le nombre de plug’in utilisés

Les utilisateurs de WordPress ne devraient installer que les plug’in réellement essentiels à leur site et à leur activité. Posséder un grand nombre d’extensions peut considérablement alourdir le code source et ralentir le chargement des pages. Avant d’installer un plug’in sur votre site, vérifiez systématiquement sa taille et l’impact sur la rapidité de votre site avec google pagespeed insight.

Compressez automatiquement les images

De nombreux éditeurs de sites sont intransigeants sur la qualité de leurs images. Il est vrai que des visuels de bonne qualité apportent une indéniable plus-value. Mais ils peuvent également décourager vos visiteurs en augmentant le temps de chargement de vos pages et nuire à votre SEO ! Le bon compromis consiste à compresser automatiquement les images téléchargées sur votre site. Là encore, vous devrez utiliser le degré de compression le plus adapté pour conserver des images attractives, tout en allégeant votre site. Vous avez procédé à toutes les optimisations décrites ci-dessus ? Testez dès maintenant votre site sur Google PageSpeed Insights pour mesurer vos progrès !

Vous recherchez un véritable Expert SEO ?

Articles Recommandés
PWA et SEOAMP Vitesse chargement